8. Instructions composées

Les instructions composées contiennent d'autres (groupes d’) instructions ; elles affectent ou contrôlent l'exécution de ces autres instructions d'une manière ou d'une autre. En général, une instruction composée couvre plusieurs lignes bien que, dans sa forme la plus simple, une instruction composée peut tenir sur une seule ligne.

Les instructions if, while et for implémentent les constructions classiques de contrôle de flux. try définit des gestionnaires d'exception et du code de nettoyage pour un groupe d'instructions, tandis que l'instruction with permet l'exécution de code d'initialisation et de finalisation autour d'un bloc de code. Les définitions de fonctions et de classes sont également, au sens syntaxique, des instructions composées.

Une instruction composée comporte une ou plusieurs « clauses ». Une clause se compose d'un en-tête et d'une « suite ». Les en-têtes des clauses d'une instruction composée particulière sont toutes placées au même niveau d'indentation. Chaque en-tête de clause commence par un mot-clé spécifique et se termine par le caractère deux-points (:) ; une suite est un groupe d'instructions contrôlées par une clause ; une suite se compose, après les deux points de l'en-tête, soit d'une ou plusieurs instructions simples séparées par des points-virgules si elles sont sur la même ligne que l'en-tête, soit d'une ou plusieurs instructions en retrait sur les lignes suivantes. Seule cette dernière forme d'une suite peut contenir des instructions composées ; ce qui suit n'est pas licite, principalement parce qu'il ne serait pas clair de savoir à quelle clause if se rapporterait une clause else placée en fin de ligne :

if test1: if test2: print(x)

Notez également que le point-virgule se lie plus étroitement que le deux-points dans ce contexte, de sorte que dans l'exemple suivant, soit tous les appels print() sont exécutés, soit aucun ne l'est :

if x < y < z: print(x); print(y); print(z)

En résumé :

compound_stmt ::=  if_stmt
                   | while_stmt
                   | for_stmt
                   | try_stmt
                   | with_stmt
                   | match_stmt
                   | funcdef
                   | classdef
                   | async_with_stmt
                   | async_for_stmt
                   | async_funcdef
suite         ::=  stmt_list NEWLINE | NEWLINE INDENT statement+ DEDENT
statement     ::=  stmt_list NEWLINE | compound_stmt
stmt_list     ::=  simple_stmt (";" simple_stmt)* [";"]

Notez que ces instructions se terminent toujours par un lexème NEWLINE suivi éventuellement d'un DEDENT. Notez également que les clauses facultatives qui suivent commencent toujours par un mot-clé qui ne peut pas commencer une instruction. Ainsi, il n'y a pas d'ambiguïté (le problème du else dont on ne sait pas à quel if il est relié est résolu en Python en exigeant que des instructions if imbriquées soient indentées les unes par rapport aux autres).

L'agencement des règles de grammaire dans les sections qui suivent place chaque clause sur une ligne séparée pour plus de clarté.

8.1. L'instruction if

L'instruction if est utilisée pour exécuter des instructions en fonction d'une condition :

if_stmt ::=  "if" assignment_expression ":" suite
             ("elif" assignment_expression ":" suite)*
             ["else" ":" suite]

Elle sélectionne exactement une des suites en évaluant les expressions une par une jusqu'à ce qu'une soit vraie (voir la section Opérations booléennes pour la définition de vrai et faux) ; ensuite cette suite est exécutée (et aucune autre partie de l'instruction if n'est exécutée ou évaluée). Si toutes les expressions sont fausses, la suite de la clause else, si elle existe, est exécutée.

8.2. L'instruction while

L'instruction while est utilisée pour exécuter des instructions de manière répétée tant qu'une expression est vraie :

while_stmt ::=  "while" assignment_expression ":" suite
                ["else" ":" suite]

Python évalue l'expression de manière répétée et, tant qu'elle est vraie, exécute la première suite ; si l'expression est fausse (ce qui peut arriver même lors du premier test), la suite de la clause else, si elle existe, est exécutée et la boucle se termine.

Une instruction break exécutée dans la première suite termine la boucle sans exécuter la suite de la clause else. Une instruction continue exécutée dans la première suite saute le reste de la suite et retourne au test de l'expression.

8.3. L'instruction for

L'instruction for est utilisée pour itérer sur les éléments d'une séquence (par exemple une chaîne, un n-uplet ou une liste) ou un autre objet itérable :

for_stmt ::=  "for" target_list "in" starred_list ":" suite
              ["else" ":" suite]

L'expression starred_list n'est évaluée qu'une seule fois ; elle doit produire un objet iterable. Un iterator est créé pour cet itérable. Le premier élément produit par l'itérateur est assigné à la liste cible (target_list dans la grammaire ci-dessus) en utilisant les règles des affectations (voir Les assignations), puis la « suite » est exécutée. Lorsque les éléments de l'itérateur sont épuisés, la « suite » de la clause else, si elle existe, est exécutée et la boucle se termine.

Une instruction break exécutée dans la première suite termine la boucle sans exécuter la suite de la clause else. Une instruction continue exécutée dans la première suite saute le reste de la suite et continue avec l'élément suivant, ou avec la clause else s'il n'y a pas d'élément suivant.

La boucle for effectue des affectations aux variables de la liste cible, ce qui écrase toutes les affectations antérieures de ces variables, y compris celles effectuées dans la suite de la boucle for :

for i in range(10):
    print(i)
    i = 5             # this will not affect the for-loop
                      # because i will be overwritten with the next
                      # index in the range

Les noms dans la liste cible ne sont pas supprimés lorsque la boucle est terminée mais, si la séquence est vide, ils n'auront pas du tout été assignés par la boucle. Petite astuce : la fonction native range() renvoie un itérateur sur des entiers approprié pour émuler la boucle classique en Pascal sur des entiers for i := a to b do ; par exemple, list(range(3)) renvoie la liste [0, 1, 2].

Modifié dans la version 3.11: Les éléments étoilés sont maintenant autorisés dans l'expression liste.

8.4. L'instruction try

The try statement specifies exception handlers and/or cleanup code for a group of statements:

try_stmt  ::=  try1_stmt | try2_stmt | try3_stmt
try1_stmt ::=  "try" ":" suite
               ("except" [expression ["as" identifier]] ":" suite)+
               ["else" ":" suite]
               ["finally" ":" suite]
try2_stmt ::=  "try" ":" suite
               ("except" "*" expression ["as" identifier] ":" suite)+
               ["else" ":" suite]
               ["finally" ":" suite]
try3_stmt ::=  "try" ":" suite
               "finally" ":" suite

Vous trouvez des informations supplémentaires relatives aux exceptions dans la section Exceptions et, dans la section L'instruction raise, des informations relatives à l'utilisation de l'instruction raise pour produire des exceptions.

8.4.1. except clause

The except clause(s) specify one or more exception handlers. When no exception occurs in the try clause, no exception handler is executed. When an exception occurs in the try suite, a search for an exception handler is started. This search inspects the except clauses in turn until one is found that matches the exception. An expression-less except clause, if present, must be last; it matches any exception. For an except clause with an expression, that expression is evaluated, and the clause matches the exception if the resulting object is "compatible" with the exception. An object is compatible with an exception if the object is the class or a non-virtual base class of the exception object, or a tuple containing an item that is the class or a non-virtual base class of the exception object.

If no except clause matches the exception, the search for an exception handler continues in the surrounding code and on the invocation stack. 1

If the evaluation of an expression in the header of an except clause raises an exception, the original search for a handler is canceled and a search starts for the new exception in the surrounding code and on the call stack (it is treated as if the entire try statement raised the exception).

When a matching except clause is found, the exception is assigned to the target specified after the as keyword in that except clause, if present, and the except clause's suite is executed. All except clauses must have an executable block. When the end of this block is reached, execution continues normally after the entire try statement. (This means that if two nested handlers exist for the same exception, and the exception occurs in the try clause of the inner handler, the outer handler will not handle the exception.)

When an exception has been assigned using as target, it is cleared at the end of the except clause. This is as if

except E as N:
    foo

avait été traduit en :

except E as N:
    try:
        foo
    finally:
        del N

This means the exception must be assigned to a different name to be able to refer to it after the except clause. Exceptions are cleared because with the traceback attached to them, they form a reference cycle with the stack frame, keeping all locals in that frame alive until the next garbage collection occurs.

Before an except clause's suite is executed, details about the exception are stored in the sys module and can be accessed via sys.exc_info(). sys.exc_info() returns a 3-tuple consisting of the exception class, the exception instance and a traceback object (see section Hiérarchie des types standards) identifying the point in the program where the exception occurred. The details about the exception accessed via sys.exc_info() are restored to their previous values when leaving an exception handler:

>>> print(sys.exc_info())
(None, None, None)
>>> try:
...     raise TypeError
... except:
...     print(sys.exc_info())
...     try:
...          raise ValueError
...     except:
...         print(sys.exc_info())
...     print(sys.exc_info())
...
(<class 'TypeError'>, TypeError(), <traceback object at 0x10efad080>)
(<class 'ValueError'>, ValueError(), <traceback object at 0x10efad040>)
(<class 'TypeError'>, TypeError(), <traceback object at 0x10efad080>)
>>> print(sys.exc_info())
(None, None, None)

8.4.2. except* clause

The except* clause(s) are used for handling ExceptionGroups. The exception type for matching is interpreted as in the case of except, but in the case of exception groups we can have partial matches when the type matches some of the exceptions in the group. This means that multiple except* clauses can execute, each handling part of the exception group. Each clause executes at most once and handles an exception group of all matching exceptions. Each exception in the group is handled by at most one except* clause, the first that matches it.

>>> try:
...     raise ExceptionGroup("eg",
...         [ValueError(1), TypeError(2), OSError(3), OSError(4)])
... except* TypeError as e:
...     print(f'caught {type(e)} with nested {e.exceptions}')
... except* OSError as e:
...     print(f'caught {type(e)} with nested {e.exceptions}')
...
caught <class 'ExceptionGroup'> with nested (TypeError(2),)
caught <class 'ExceptionGroup'> with nested (OSError(3), OSError(4))
  + Exception Group Traceback (most recent call last):
  |   File "<stdin>", line 2, in <module>
  | ExceptionGroup: eg
  +-+---------------- 1 ----------------
    | ValueError: 1
    +------------------------------------

Any remaining exceptions that were not handled by any except* clause are re-raised at the end, combined into an exception group along with all exceptions that were raised from within except* clauses.

If the raised exception is not an exception group and its type matches one of the except* clauses, it is caught and wrapped by an exception group with an empty message string.

>>> try:
...     raise BlockingIOError
... except* BlockingIOError as e:
...     print(repr(e))
...
ExceptionGroup('', (BlockingIOError()))

An except* clause must have a matching type, and this type cannot be a subclass of BaseExceptionGroup. It is not possible to mix except and except* in the same try. break, continue and return cannot appear in an except* clause.

8.4.3. else clause

La clause optionnelle else n'est exécutée que si l'exécution atteint la fin de la clause try, aucune exception n'a été levée, et aucun return, continue, ou break ont étés exécutés. Les exceptions dans la clause else ne sont pas gérées par les clauses except précédentes.

8.4.4. finally clause

If finally is present, it specifies a 'cleanup' handler. The try clause is executed, including any except and else clauses. If an exception occurs in any of the clauses and is not handled, the exception is temporarily saved. The finally clause is executed. If there is a saved exception it is re-raised at the end of the finally clause. If the finally clause raises another exception, the saved exception is set as the context of the new exception. If the finally clause executes a return, break or continue statement, the saved exception is discarded:

>>> def f():
...     try:
...         1/0
...     finally:
...         return 42
...
>>> f()
42

The exception information is not available to the program during execution of the finally clause.

When a return, break or continue statement is executed in the try suite of a try...finally statement, the finally clause is also executed 'on the way out.'

The return value of a function is determined by the last return statement executed. Since the finally clause always executes, a return statement executed in the finally clause will always be the last one executed:

>>> def foo():
...     try:
...         return 'try'
...     finally:
...         return 'finally'
...
>>> foo()
'finally'

Modifié dans la version 3.8: Prior to Python 3.8, a continue statement was illegal in the finally clause due to a problem with the implementation.

8.5. L'instruction with

L'instruction with est utilisée pour encapsuler l'exécution d'un bloc avec des méthodes définies par un gestionnaire de contexte (voir la section Gestionnaire de contexte With). Cela permet d'utiliser de manière simple le patron de conception classique tryexceptfinally.

with_stmt          ::=  "with" ( "(" with_stmt_contents ","? ")" | with_stmt_contents ) ":" suite
with_stmt_contents ::=  with_item ("," with_item)*
with_item          ::=  expression ["as" target]

L'exécution de l'instruction with avec un seul « élément » (item dans la grammaire) se déroule comme suit :

  1. L'expression de contexte (l'expression donnée dans le with_item) est évaluée pour obtenir un gestionnaire de contexte.

  2. La méthode __enter__() du gestionnaire de contexte est chargée pour une utilisation ultérieure.

  3. La méthode __exit__() du gestionnaire de contexte est chargée pour une utilisation ultérieure.

  4. La méthode __enter__() du gestionnaire de contexte est invoquée.

  5. Si une cible (target dans la grammaire ci-dessus) a été incluse dans l'instruction with, la valeur de retour de __enter__() lui est assignée.

    Note

    L'instruction with garantit que si la méthode __enter__() se termine sans erreur, alors la méthode __exit__() est toujours appelée. Ainsi, si une erreur se produit pendant l'affectation à la liste cible, elle est traitée de la même façon qu'une erreur se produisant dans la suite. Voir l'étape 6 ci-dessous.

  6. La suite est exécutée.

  7. La méthode __exit__() du gestionnaire de contexte est invoquée. Si une exception a causé la sortie de la suite, son type, sa valeur et sa pile d'appels sont passés en arguments à __exit__(). Sinon, trois arguments None sont fournis.

    Si l'on est sorti de la suite en raison d'une exception et que la valeur de retour de la méthode __exit__() était fausse, l'exception est levée à nouveau. Si la valeur de retour était vraie, l'exception est supprimée et l'exécution continue avec l'instruction qui suit l'instruction with.

    Si l'on est sorti de la suite pour une raison autre qu'une exception, la valeur de retour de __exit__() est ignorée et l'exécution se poursuit à l'endroit normal pour le type de sortie prise.

Le code suivant :

with EXPRESSION as TARGET:
    SUITE

est sémantiquement équivalent à :

manager = (EXPRESSION)
enter = type(manager).__enter__
exit = type(manager).__exit__
value = enter(manager)
hit_except = False

try:
    TARGET = value
    SUITE
except:
    hit_except = True
    if not exit(manager, *sys.exc_info()):
        raise
finally:
    if not hit_except:
        exit(manager, None, None, None)

Avec plus d'un élément, les gestionnaires de contexte sont traités comme si plusieurs instructions with étaient imbriquées :

with A() as a, B() as b:
    SUITE

est sémantiquement équivalent à :

with A() as a:
    with B() as b:
        SUITE

Vous pouvez aussi écrire des gestionnaires de contexte sur plusieurs lignes pour plus d'un élément si ceux-ci sont placés entre parenthèses. Par exemple :

with (
    A() as a,
    B() as b,
):
    SUITE

Modifié dans la version 3.1: Prise en charge de multiples expressions de contexte.

Modifié dans la version 3.10: prise en charge des parenthèses pour pouvoir écrire l'instruction sur plusieurs lignes.

Voir aussi

PEP 343 — L'instruction « with »

La spécification, les motivations et des exemples de l'instruction with en Python.

8.6. L'instruction match

Nouveau dans la version 3.10.

L'instruction match est utilisée pour le filtrage par motif. Sa syntaxe est :

match_stmt   ::=  'match' subject_expr ":" NEWLINE INDENT case_block+ DEDENT
subject_expr ::=  star_named_expression "," star_named_expressions?
                  | named_expression
case_block   ::=  'case' patterns [guard] ":" block

Note

cette section utilise les guillemets simples pour désigner les mots-clés ad-hoc.

Le filtrage par motif prend un motif en entrée (pattern après case) et un champ de recherche (subject_expr après match). Le motif du filtre (qui peut contenir des sous-motifs de filtrage) est confronté au contenu du champ de recherche. La sortie est composée de :

  • un indicateur de réussite ou d'échec pour le filtrage (on peut aussi dire que le motif a réussi ou échoué) ;

  • la possibilité de lier les valeurs filtrées à un nom. Les pré-requis sont indiqués plus bas.

Les mots-clés match et case sont des mots-clés ad-hoc.

Voir aussi

  • PEP 634 — Spécifications pour le filtrage par motif

  • PEP 636 — Tutoriel pour le filtrage par motif

8.6.1. Aperçu

Voici un aperçu du déroulement logique d'un filtrage par motif :

  1. L'expression confrontée aux filtres, subject_expr, est évaluée pour obtenir la valeur résultante. Si l'expression contient une virgule, un n-uplet est construit en utilisant les règles classiques.

  2. Chaque filtre des blocs case_block est confronté à la valeur résultante du champ de recherche. Les règles particulières pour la réussite ou l'échec sont décrites plus bas. La confrontation du filtre peut aussi conduire à lier un ou plusieurs noms présents dans le motif. Les règles pour lier les noms des motifs dépendent du type de filtre et sont décrites plus bas. Le nommage effectué lors d'un filtrage par motif qui a réussi persiste à l'extérieur du bloc et le nom peut être utilisé après l'instruction match.

    Note

    en cas d'échec de la recherche, certains sous-filtres peuvent avoir réussi. Ne vous fiez pas aux nommages faits lors d'un filtrage qui a échoué. Inversement, ne vous fiez pas aux variables qui restent inchangées après un filtrage infructueux. Le comportement exact dépend de l'implémentation et peut varier. Il s'agit d'un choix intentionnel afin de permettre aux implémentations d'ajouter des optimisations.

  3. Si la recherche réussit, la garde correspondante (si elle existe) est évaluée. Dans ce cas, on est sûr que les nommages ont bien eu lieu.

    • Si la garde s'évalue à vrai ou s'il n'y a pas de garde, le block à l'intérieur du case_block est exécuté.

    • Sinon, le case_block est testé comme décrit ci-dessus.

    • S'il n'y a plus de bloc case_block, l'instruction est terminée.

Note

l'utilisateur ne doit jamais faire confiance à un filtre en cours d'évaluation. En fonction de l'implémentation, l'interpréteur peut mettre des valeurs en cache ou utiliser des optimisations qui évitent des réévaluations.

Voici un exemple d'instruction de filtrage par motif :

>>> flag = False
>>> match (100, 200):
...    case (100, 300):  # Mismatch: 200 != 300
...        print('Case 1')
...    case (100, 200) if flag:  # Successful match, but guard fails
...        print('Case 2')
...    case (100, y):  # Matches and binds y to 200
...        print(f'Case 3, y: {y}')
...    case _:  # Pattern not attempted
...        print('Case 4, I match anything!')
...
Case 3, y: 200

Dans cet exemple, if flag est une garde. Plus de détails sont fournis dans la prochaine section.

8.6.2. Gardes

guard ::=  "if" named_expression

Une garde (guard qui fait partie du case) doit s'évaluer à vrai pour que le code à l'intérieur du bloc case soit exécuté. Elle s'écrit sous la forme du mot-clé if suivi d'une expression.

Le déroulement logique d'un bloc case qui comprend une garde est le suivant :

  1. Vérification que le filtrage dans le bloc case est fructueux. Si le filtrage échoue, la garde n'est pas évaluée et on passe au bloc case suivant.

  2. Si le filtrage est fructueux, évaluation de la garde.

    • Si la garde s'évalue à vrai, le bloc est sélectionné.

    • Si la garde s'évalue à faux, le bloc n'est pas sélectionné.

    • Si une exception est levée lors de l'évaluation de la garde, cette exception est propagée.

Les gardes étant des expressions, il est possible qu'elles aient des effets secondaires. L'ordre d'évaluation des gardes est du premier au dernier bloc case, un à la fois, en sautant les blocs case dont la recherche de motif échouent. L'évaluation des gardes s'arrête dès qu'un bloc case est sélectionné.

8.6.3. Bloc case attrape-tout

Un bloc case attrape-tout est un bloc qui réussit toujours. Une instruction match ne peut avoir qu'un seul bloc attrape-tout, et ce doit être le dernier.

Un bloc case est considéré attrape-tout s'il n'y a pas de garde et que le motif est attrape-tout. Un motif est attrape-tout si l'on peut déterminer, simplement à partir de sa syntaxe, qu'il correspond toujours. Seuls les motifs suivants sont attrape-tout :

8.6.4. Filtres

Note

Cette section utilise des notations grammaticales qui ne font pas partie du standard EBNF :

  • la notation SEP.REGLE+ désigne REGLE (SEP REGLE)*

  • la notation !REGLE désigne la négation logique de l'assertion REGLE

La syntaxe générale pour les filtres patterns est :

patterns       ::=  open_sequence_pattern | pattern
pattern        ::=  as_pattern | or_pattern
closed_pattern ::=  | literal_pattern
                    | capture_pattern
                    | wildcard_pattern
                    | value_pattern
                    | group_pattern
                    | sequence_pattern
                    | mapping_pattern
                    | class_pattern

Les explications ci-dessous décrivent « en termes simples » ce qu'un modèle fait (merci à Raymond Hettinger pour son document qui a inspiré la plupart des descriptions). Notez que ces descriptions sont purement à fin d'illustration et peuvent ne pas être strictement conformes à l'implémentation sous-jacente. De plus, nous ne couvrons pas toutes les formes valides.

8.6.4.1. Filtres OU

Un filtre OU est composé de deux filtres ou plus séparés par des barres verticales |. La syntaxe est :

or_pattern ::=  "|".closed_pattern+

Seul le dernier sous-filtre peut être attrape-tout et chaque sous-filtre doit être lié au même ensemble de noms pour éviter toute ambigüité.

Un filtre OU confronte chacun des sous-filtres à tour de rôle à la valeur du champ de recherche, jusqu'à ce que l'un d'eux réussisse. Le filtre OU réussit si l'un des sous-filtres a réussi, sinon il échoue.

En termes plus simples, M1 | M2 | ... teste le filtre par motif M1, s'il échoue il teste le filtre par motif M2, réussit immédiatement si l'un d'eux réussit, échoue dans le cas contraire.

8.6.4.2. Filtres AS

Un filtre AS confronte un filtre OU sur la gauche du mot-clé as au champ de recherche. La syntaxe est la suivante :

as_pattern ::=  or_pattern "as" capture_pattern

Si le filtre OU échoue, le filtre AS échoue. Sinon, le filtre AS lie le champ de recherche au nom sur la droite du mot-clé as et réussit. capture_pattern ne peut pas être un _.

En termes simples, M as NOM filtre avec le motif M et, s'il réussit, définit NOM = <subject>.

8.6.4.3. Filtres littéraux

Un filtre littéral effectue une correspondance avec la plupart des littéraux en Python. La syntaxe est la suivante :

literal_pattern ::=  signed_number
                     | signed_number "+" NUMBER
                     | signed_number "-" NUMBER
                     | strings
                     | "None"
                     | "True"
                     | "False"
                     | signed_number: NUMBER | "-" NUMBER

La règle strings et le lexème NUMBER sont définis dans la grammaire de Python standard. Les chaînes avec triples guillemets sont gérées. Les chaînes brutes et les chaînes d'octets sont gérées. Les Chaînes de caractères formatées littérales ne sont pas gérées.

Les formes signed_number '+' NUMBER et signed_number '-' NUMBER permettent d'exprimer des nombres complexes ; vous devez indiquer un nombre réel sur la gauche et un nombre imaginaire sur la droite. Par exemple, 3 + 4j.

En termes simples, LITERAL réussit seulement si <subject> == LITERAL. Pour les singletons None, True et False, l'opérateur is est utilisé.

8.6.4.4. Filtres de capture

Un filtre de capture lie la valeur du champ de recherche à un nom. La syntaxe est la suivante :

capture_pattern ::=  !'_' NAME

Un simple caractère souligné _ n'est pas un filtre de capture (c'est ce que !'_' veut dire). C'est le motif pour désigner un filtre attrape-tout (lexème wilcard_pattern, voir plus bas).

Dans un filtre donné, un nom ne peut être lié qu'une seule fois. Par exemple, case x, x: ... est invalide mais case [x] | x: ... est autorisé.

Les filtres de capture réussissent toujours. La portée du lien est conforme aux règles définies pour l'opérateur d'affectation indiquées dans la PEP 572 ; le nom devient une variable locale dans la fonction la plus intérieure à moins qu'il n'y ait une instruction global ou nonlocal qui s'applique.

En termes simples, NAME réussit toujours et définit NAME = <subject>.

8.6.4.5. Filtres attrape-tout

Un filtre attrape-tout réussit toujours (quel que soit le champ de recherche) et ne lie aucun nom. La syntaxe est la suivante :

wildcard_pattern ::=  '_'

_ est un mot-clé ad-hoc dans un filtre par motif, mais seulement dans un filtre. Ailleurs, c'est un identifiant, comme d'habitude, même à l'intérieur d'une expression champ de recherche de match, d'une garde ou d'un bloc case.

En termes simples, _ réussit toujours.

8.6.4.6. Filtres par valeurs

Un filtre par valeur représente une valeur nommée de Python. Sa syntaxe est la suivante :

value_pattern ::=  attr
attr          ::=  name_or_attr "." NAME
name_or_attr  ::=  attr | NAME

Le nom qualifié dans le filtre est recherché en utilisant la méthode de résolution des noms standard de Python. Le filtrage réussit si la valeur trouvée vérifie l'égalité avec la valeur du champ de recherche (en utilisant l'opérateur d'égalité ==).

En termes plus simples, NOM1.NOM2 réussit seulement si <subject> == NOM1.NOM2

Note

si la même valeur apparaît plusieurs fois dans la même instruction match, l'interpréteur peut mettre en cache la première valeur trouvée et la réutiliser plutôt que de refaire une recherche. Ce cache est strictement limité à l'exécution de l'instruction match donnée.

8.6.4.7. Filtres de groupes

Un filtre de groupe permet au programmeur de souligner l’intention de regrouper des motifs en plaçant ceux-ci entre parenthèses. À part ça, il n’introduit aucune syntaxe supplémentaire. Sa syntaxe est la suivante :

group_pattern ::=  "(" pattern ")"

En termes plus simples, (P) équivaut à P.

8.6.4.8. Filtres de séquences

Un filtre de séquence contient des sous-filtres par motif dont chacun doit correspondre à un élément d’une séquence. La syntaxe est similaire au déballage d’une liste ou d’un n-uplet.

sequence_pattern       ::=  "[" [maybe_sequence_pattern] "]"
                            | "(" [open_sequence_pattern] ")"
open_sequence_pattern  ::=  maybe_star_pattern "," [maybe_sequence_pattern]
maybe_sequence_pattern ::=  ",".maybe_star_pattern+ ","?
maybe_star_pattern     ::=  star_pattern | pattern
star_pattern           ::=  "*" (capture_pattern | wildcard_pattern)

Vous pouvez utiliser indifféremment des parenthèses (...) ou des crochets [...] pour encadrer les filtres à regrouper.

Note

un filtre seul entre parenthèses qui ne se termine pas par une virgule (par exemple (3 | 4)) est un filtre de groupe. En revanche, un filtre seul entre crochets (par exemple [3 | 4]) reste un filtre de séquence.

Il peut y avoir au plus un sous-filtre étoilé (lexème star_pattern) dans un filtre de séquence. Le filtre étoilé peut se trouver à n’importe quelle position. S’il n’y en a pas, le filtre de séquence est un filtre de séquence à longueur fixe, sinon c’est un filtre de séquence à longueur variable.

Voici le déroulement logique d’un filtrage par motif de séquence sur une valeur du champ de recherche :

  1. Si la valeur du champ de recherche n’est pas une séquence 2, le filtre de séquence échoue.

  2. Si la valeur du champ de recherche est une instance de str, bytes ou bytearray, le filtre de séquence échoue.

  3. Les étapes suivantes dépendent de la longueur fixe ou non du filtre de séquence.

    Si le filtre de séquence est de longueur fixe :

    1. Si la longueur de la séquence champ de recherche n’est pas égale au nombre de sous-filtres, le filtre de séquence échoue.

    2. Les sous-filtres de la séquence sont confrontés aux éléments correspondants dans la séquence champ de recherche, de la gauche vers la droite. La recherche de correspondance s’arrête dès qu’un sous-filtre échoue. Si tous les sous-filtres réussissent la confrontation à l’élément du champ de recherche correspondant, le filtre de séquence réussit.

    Sinon, si le filtre de séquence est de longueur variable :

    1. Si la longueur de la séquence champ de recherche est plus petite que le nombre de sous-filtres sans étoile, le filtre de séquence échoue.

    2. Les sous-filtres sans étoile du début sont confrontés aux éléments correspondants comme pour un filtre de séquences de longueur fixe.

    3. Si les étapes précédentes ont réussi, le sous-filtre étoilé correspond à une liste formée des éléments restants du champ de recherche, en excluant les éléments restants qui correspondent à des sous-filtres sans étoile qui suivent le sous-filtre étoilé.

    4. Les sous-filtres sans étoile qui restent sont confrontés aux éléments restants du champ de recherche, comme pour un filtre de séquences de longueur fixe.

    Note

    la longueur de la séquence champ de recherche est obtenue par len() (c.-à-d. avec le protocole __len__()). Cette longueur peut être mise en cache par l’interpréteur de la même manière que pour les filtres par valeur.

En termes plus simples, [M1, M2, M3,, M<N>] réussit seulement si tout ce qui suit a lieu :

  • vérification que <subject> est une séquence,

  • len(subject) == <N>,

  • M1 correspond à <subject>[0] (notez que cette correspondance peut lier des noms),

  • M2 correspond à <subject>[1] (notez que cette correspondance peut lier des noms),

  • et ainsi de suite pour chaque filtre par motif / élément.

8.6.4.9. Filtres associatifs

Un filtre associatif contient un ou plusieurs motifs clé-valeur. La syntaxe est similaire à la construction d’un dictionnaire :

mapping_pattern     ::=  "{" [items_pattern] "}"
items_pattern       ::=  ",".key_value_pattern+ ","?
key_value_pattern   ::=  (literal_pattern | value_pattern) ":" pattern
                         | double_star_pattern
double_star_pattern ::=  "**" capture_pattern

Un seul sous-filtre doublement étoilé peut être présent dans le filtre associatif. Le filtre doublement étoilé doit être le dernier sous-filtre du filtre associatif.

Il est interdit d’avoir des clés en double dans les filtres associatifs. Une clé en double sous forme littérale lève une Syntax Error. Deux clés qui ont la même valeur lèvent une ValueError à l’exécution.

Voici le déroulement d’un filtrage associatif sur la valeur du champ de recherche :

  1. Si la valeur du champ de recherche n'est pas un tableau associatif 3, le filtre associatif échoue.

  2. Si chaque clé donnée dans le filtre associatif est présente dans le tableau associatif du champ de recherche, et que le filtre pour chaque clé correspond aux éléments du tableau associatif champ de recherche, le filtre associatif réussit.

  3. Si des clés identiques sont détectées dans le filtre par motif, le filtre est déclaré invalide. Une SyntaxError est levée pour les valeurs littérales dupliquées ou une ValueError pour des clés s'évaluant à la même valeur.

Note

les paires clé-valeur sont associées en utilisant la forme à deux arguments de la méthode get() du champ de recherche. Les paires clé-valeurs associées doivent déjà être présentes dans le tableau associatif et ne sont pas créées à la volée via __missing__() ou __getitem__().

En termes simples, {CLÉ1: M1, CLÉ2: M2, ... } réussit seulement si tout ce qui suit a lieu :

  • vérification que <subject> est un tableau associatif,

  • CLÉ1 in <subject>,

  • M1 correspond à <subject>[CLÉ1],

  • et ainsi de suite pour chaque paire CLÉ/Motif.

8.6.4.10. Filtres de classes

Un filtre de classe représente une classe et ses arguments positionnels et par mots-clés (s'il y en a). La syntaxe est la suivante :

class_pattern       ::=  name_or_attr "(" [pattern_arguments ","?] ")"
pattern_arguments   ::=  positional_patterns ["," keyword_patterns]
                         | keyword_patterns
positional_patterns ::=  ",".pattern+
keyword_patterns    ::=  ",".keyword_pattern+
keyword_pattern     ::=  NAME "=" pattern

Le même mot-clé ne doit pas être répété dans les filtres de classes.

Voici le déroulement d’un filtrage de classe sur la valeur du champ de recherche :

  1. Si name_or_attr n'est pas une instance de la classe native type , lève une TypeError.

  2. Si la valeur du champ de recherche n'est pas une instance de name_or_attr (testé via isinstance()), le filtre de classe échoue.

  3. S'il n'y a pas d'argument au filtre, le filtre réussit. Sinon, les étapes suivantes dépendent de la présence ou non de motifs pour les arguments positionnels ou par mot-clé.

    Pour un certain nombre de types natifs (indiqués ci-dessous), un motif positionnel seul est accepté, qui est confronté au champ de recherche en entier ; pour ces types, les motifs par mots-clés fonctionnent comme les autres types.

    S'il n'y a que des motifs par mot-clé (NdT : dans le sens « argument par mot-clé »), ils sont évalués comme ceci, un par un :

    I. Le mot-clé est recherché en tant qu'attribut du champ de recherche.

    • Si cela lève une exception autre que AttributeError, l'exception est propagée vers le haut.

    • Si cela lève l'exception AttributeError, le filtre échoue.

    • Sinon, le motif associé au mot-clé est confronté à la valeur de l'attribut du champ de recherche. Si cela échoue, le filtre de classe échoue ; si cela réussit, le filtre passe au mot-clé suivant.

    II. Si tous les motifs par mot-clé ont réussi, le filtre de classe réussit.

    Si des motifs positionnels sont présents, ils sont convertis en motifs par mot-clé en utilisant l'attribut __match_args__ de la classe name_or_attr avant le filtrage :

    I. L'équivalent de getattr(cls, "__match_args__", ()) est appelé.

    • Si cela lève une exception, elle est propagée vers le haut.

    • Si la valeur de retour n'est pas un n-uplet, la conversion échoue et une TypeError est levée.

    • S'il y a plus de motifs positionnels que len(cls.__match_args__), une TypeError est levée.

    • Sinon, le motif positionnel i est converti en motif par mot-clé (le mot-clé sera __match_args__[i]). __match_args__[i] doit être une chaîne, sinon une TypeError est levée.

    • Si un mot-clé est dupliqué, une TypeError est levée.

    II. Une fois que tous les motifs positionnels ont été convertis en motifs par mot-clé,

    le filtre se déroule comme si tous les motifs étaient des motifs par mots-clés.

    Pour les types natifs suivants, le traitement des motifs positionnels est différent :

    These classes accept a single positional argument, and the pattern there is matched against the whole object rather than an attribute. For example int(0|1) matches the value 0, but not the value 0.0.

En termes simples, CLS(P1, attr=P2) réussit seulement si la séquence suivante est déroulée :

  • isinstance(<subject>, CLS)

  • convertit P1 vers un motif par mot-clé en utilisant CLS.__match_args__

  • Pour chaque argument par mot-clé attr=P2 :
    • hasattr(<subject>, "attr")

    • P2 correspond à <subject>.attr

  • … et ainsi de suite pour les paires motif/argument par mot-clé.

Voir aussi

  • PEP 634 — Spécifications pour le filtrage par motif

  • PEP 636 — Tutoriel pour le filtrage par motif

8.7. Définition de fonctions

Une définition de fonction définit un objet fonction allogène (voir la section Hiérarchie des types standards) :

funcdef                   ::=  [decorators] "def" funcname "(" [parameter_list] ")"
                               ["->" expression] ":" suite
decorators                ::=  decorator+
decorator                 ::=  "@" assignment_expression NEWLINE
parameter_list            ::=  defparameter ("," defparameter)* "," "/" ["," [parameter_list_no_posonly]]
                                 | parameter_list_no_posonly
parameter_list_no_posonly ::=  defparameter ("," defparameter)* ["," [parameter_list_starargs]]
                               | parameter_list_starargs
parameter_list_starargs   ::=  "*" [parameter] ("," defparameter)* ["," ["**" parameter [","]]]
                               | "**" parameter [","]
parameter                 ::=  identifier [":" expression]
defparameter              ::=  parameter ["=" expression]
funcname                  ::=  identifier

Une définition de fonction est une instruction qui est exécutée. Son exécution lie le nom de la fonction, dans l'espace de nommage local courant, à un objet fonction (un objet qui encapsule le code exécutable de la fonction). Cet objet fonction contient une référence à l'espace des noms globaux courant comme espace des noms globaux à utiliser lorsque la fonction est appelée.

La définition de la fonction n'exécute pas le corps de la fonction ; elle n'est exécutée que lorsque la fonction est appelée. 4

Une définition de fonction peut être encapsulée dans une ou plusieurs expressions decorator ; les décorateurs sont évalués lorsque la fonction est définie, dans la portée qui contient la définition de fonction ; le résultat doit être un appelable, qui est invoqué avec l'objet fonction comme seul argument ; la valeur renvoyée est liée au nom de la fonction en lieu et place de l'objet fonction. Lorsqu'il y a plusieurs décorateurs, ils sont appliqués par imbrication ; par exemple, le code suivant :

@f1(arg)
@f2
def func(): pass

est à peu près équivalent à :

def func(): pass
func = f1(arg)(f2(func))

sauf que la fonction originale n'est pas temporairement liée au nom func.

Modifié dans la version 3.9: les fonctions peuvent être décorées par toute expression d'affectation valide. Auparavant, la grammaire était beaucoup plus restrictive ; voir la PEP 614 pour obtenir les détails.

Lorsqu'un ou plusieurs paramètres sont de la forme parameter = expression, on dit que la fonction a des « valeurs de paramètres par défaut ». Pour un paramètre avec une valeur par défaut, l’argument correspondant peut être omis lors de l'appel, la valeur par défaut du paramètre est alors utilisée. Si un paramètre a une valeur par défaut, tous les paramètres suivants jusqu'à "*" doivent aussi avoir une valeur par défaut — ceci est une restriction syntaxique qui n'est pas exprimée dans la grammaire.

Les valeurs par défaut des paramètres sont évaluées de la gauche vers la droite quand la définition de la fonction est exécutée. Cela signifie que l'expression est évaluée une fois, lorsque la fonction est définie, et que c'est la même valeur « pré-calculée » qui est utilisée à chaque appel. C'est particulièrement important à comprendre lorsque la valeur d'un paramètre par défaut est un objet mutable (cas d'une liste ou un dictionnaire par exemple) : si la fonction modifie l'objet (par exemple en ajoutant un élément à une liste), la valeur par défaut est modifiée. En général, ce n'est pas l'effet voulu. Une façon d'éviter cet écueil est d'utiliser None par défaut et de tester explicitement la valeur dans le corps de la fonction. Par exemple :

def whats_on_the_telly(penguin=None):
    if penguin is None:
        penguin = []
    penguin.append("property of the zoo")
    return penguin

La sémantique de l'appel de fonction est décrite plus en détail dans la section Appels. Un appel de fonction assigne toujours des valeurs à tous les paramètres mentionnés dans la liste des paramètres, soit à partir d'arguments positionnels, d'arguments par mots-clés ou de valeurs par défaut. S'il y a un paramètre de la forme *identifier, il est initialisé à un n-uplet recevant les paramètres positionnels en surplus, la valeur par défaut étant le n-uplet vide. S'il y a un paramètre de la forme **identifier, il est initialisé à un nouveau tableau associatif ordonné qui récupère tous les arguments par mot-clé en surplus, la valeur par défaut étant un tableau associatif vide du même type. Les paramètres après * ou *identifier sont forcément des paramètres par mot-clé et ne peuvent être passés qu'en utilisant des arguments par mot-clé. Au contraire, ceux avant / ne peuvent être passés qu'avec des arguments positionnels.

Modifié dans la version 3.8: ajout de la syntaxe avec / pour indiquer les paramètre exclusivement positionnels (voir la PEP 570).

Les paramètres peuvent avoir une annotation sous la forme ": expression" après le nom du paramètre. Tout paramètre peut avoir une annotation, même ceux de la forme *identifier ou **identifier. Les fonctions peuvent avoir une annotation pour la valeur de retour, sous la forme "-> expression" après la liste des paramètres. Ces annotations peuvent prendre la forme de toute expression Python valide. Leur présence ne change pas la sémantique de la fonction. Les valeurs des annotations sont accessibles comme valeurs d'un dictionnaire dont les clés sont les noms des paramètres et défini comme attribut __annotations__ de l'objet fonction. Si annotations est importé de __future__, les annotations sont conservées sous la forme de chaînes de caractères, permettant leur évaluation différée. Autrement, elles sont interprétées en même temps que la déclaration des fonctions. Dans le premier cas, les annotations peuvent être interprétées dans un ordre différent de l'ordre dans lequel elles apparaissent dans le fichier.

Il est aussi possible de créer des fonctions anonymes (fonctions non liées à un nom), pour une utilisation immédiate dans des expressions. Utilisez alors des expressions lambda, décrites dans la section Expressions lambda. Notez qu'une expression lambda est simplement un raccourci pour définir une fonction simple ; une fonction définie par une instruction "def" peut être passée (en argument) ou assignée à un autre nom, tout comme une fonction définie par une expression lambda. La forme "def" est en fait plus puissante puisqu'elle permet l'exécution de plusieurs instructions et les annotations.

Note pour les programmeurs : les fonctions sont des objets de première classe. Une instruction "def" exécutée à l'intérieur d'une définition de fonction définit une fonction locale qui peut être renvoyée ou passée en tant qu'argument. Les variables libres utilisées dans la fonction imbriquée ont accès aux variables locales de la fonction contenant le "def". Voir la section Noms et liaisons pour plus de détails.

Voir aussi

PEP 3107 — Annotations de fonctions

La spécification originale pour les annotations de fonctions.

PEP 484 — Indications de types

Définition de la signification standard pour les annotations : indications de types.

PEP 526 — Syntaxe pour les annotations de variables

Capacité d'indiquer des types pour les déclarations de variables, y compris les variables de classes et les variables d'instances

PEP 563 — Évaluation différée des annotations

Gestion des références postérieures à l'intérieur des annotations en préservant les annotations sous forme de chaînes à l'exécution au lieu d'une évaluation directe.

8.8. Définition de classes

Une définition de classe définit un objet classe (voir la section Hiérarchie des types standards) :

classdef    ::=  [decorators] "class" classname [inheritance] ":" suite
inheritance ::=  "(" [argument_list] ")"
classname   ::=  identifier

Une définition de classe est une instruction qui est exécutée. La liste d'héritage (inheritance entre crochets dans la grammaire ci-dessus) donne habituellement une liste de classes de base (voir Métaclasses pour des utilisations plus avancées). Donc chaque élément de la liste doit pouvoir être évalué comme un objet classe qui autorise les sous-classes. Les classes sans liste d'héritage héritent, par défaut, de la classe de base object ; d'où :

class Foo:
    pass

est équivalente à :

class Foo(object):
    pass

La suite de la classe est ensuite exécutée dans un nouveau cadre d'exécution (voir Noms et liaisons), en utilisant un espace de nommage local nouvellement créé et l'espace de nommage global d'origine (habituellement, la suite contient principalement des définitions de fonctions). Lorsque la suite de la classe termine son exécution, son cadre d'exécution est abandonné mais son espace des noms locaux est sauvegardé 5. Un objet classe est alors créé en utilisant la liste d'héritage pour les classes de base et l'espace de nommage sauvegardé comme dictionnaire des attributs. Le nom de classe est lié à l'objet classe dans l'espace de nommage local original.

L'ordre dans lequel les attributs sont définis dans le corps de la classe est préservé dans le __dict__ de la nouvelle classe. Notez que ceci n'est fiable que juste après la création de la classe et seulement pour les classes qui ont été définies en utilisant la syntaxe de définition.

La création de classes peut être fortement personnalisée en utilisant les métaclasses.

Les classes peuvent aussi être décorées. Comme pour les décorateurs de fonctions :

@f1(arg)
@f2
class Foo: pass

est à peu près équivalent à :

class Foo: pass
Foo = f1(arg)(f2(Foo))

Les règles d'évaluation pour les expressions de décorateurs sont les mêmes que pour les décorateurs de fonctions. Le résultat est alors lié au nom de la classe.

Modifié dans la version 3.9: les classes peuvent être décorées par toute expression d'affectation valide. Auparavant, la grammaire était beaucoup plus restrictive ; voir la PEP 614 pour obtenir les détails.

Note pour les programmeurs : les variables définies dans la définition de classe sont des attributs de classe ; elles sont partagées par les instances. Les attributs d'instance peuvent être définis dans une méthode en utilisant self.name = value. Les attributs de classe et d'instance sont accessibles par la notation "self.name", et un attribut d'instance masque un attribut de classe de même nom lorsqu'on y accède de cette façon. Les attributs de classe peuvent être utilisés comme valeurs par défaut pour les attributs d'instances, mais l'utilisation de valeurs mutables peut conduire à des résultats inattendus. Les descripteurs peuvent être utilisés pour créer des variables d'instances avec des détails d'implémentation différents.

Voir aussi

PEP 3115 — Métaclasses dans Python 3000

La proposition qui a modifié la déclaration de métaclasses à la syntaxe actuelle, et la sémantique pour la façon dont les classes avec métaclasses sont construites.

PEP 3129 — Décorateurs de classes

La proposition qui a ajouté des décorateurs de classe. Les décorateurs de fonction et de méthode ont été introduits dans PEP 318.

8.9. Coroutines

Nouveau dans la version 3.5.

8.9.1. Définition de fonctions coroutines

async_funcdef ::=  [decorators] "async" "def" funcname "(" [parameter_list] ")"
                   ["->" expression] ":" suite

L'exécution de coroutines Python peut être suspendue et reprise à plusieurs endroits (voir coroutine). Les expressions await, async for et async with ne peuvent être utilisées que dans les corps de coroutines.

Les fonctions définies avec la syntaxe async def sont toujours des fonctions coroutines, même si elles ne contiennent aucun mot-clé await ou async.

C'est une SyntaxError d'utiliser une expression yield from dans une coroutine.

Un exemple de fonction coroutine :

async def func(param1, param2):
    do_stuff()
    await some_coroutine()

Modifié dans la version 3.7: await et async sont dorénavant des mots-clés ; auparavant, ils n'étaient traités comme tels que dans le corps d'une fonction coroutine.

8.9.2. L'instruction async for

async_for_stmt ::=  "async" for_stmt

Un itérable asynchrone fournit une méthode __aiter__ qui renvoie directement un itérateur asynchrone, celui-ci pouvant appeler du code asynchrone dans sa méthode __anext__.

L'instruction async for permet d'itérer facilement sur des itérables asynchrones.

Le code suivant :

async for TARGET in ITER:
    SUITE
else:
    SUITE2

est sémantiquement équivalent à :

iter = (ITER)
iter = type(iter).__aiter__(iter)
running = True

while running:
    try:
        TARGET = await type(iter).__anext__(iter)
    except StopAsyncIteration:
        running = False
    else:
        SUITE
else:
    SUITE2

See also __aiter__() and __anext__() for details.

C'est une SyntaxError d'utiliser une instruction async for en dehors d'une fonction coroutine.

8.9.3. L'instruction async with

async_with_stmt ::=  "async" with_stmt

Un gestionnaire de contexte asynchrone est un gestionnaire de contexte qui est capable de suspendre l'exécution dans ses méthodes enter et exit.

Le code suivant :

async with EXPRESSION as TARGET:
    SUITE

est sémantiquement équivalent à :

manager = (EXPRESSION)
aenter = type(manager).__aenter__
aexit = type(manager).__aexit__
value = await aenter(manager)
hit_except = False

try:
    TARGET = value
    SUITE
except:
    hit_except = True
    if not await aexit(manager, *sys.exc_info()):
        raise
finally:
    if not hit_except:
        await aexit(manager, None, None, None)

See also __aenter__() and __aexit__() for details.

C'est une SyntaxError d'utiliser l'instruction async with en dehors d'une fonction coroutine.

Voir aussi

PEP 492 — Coroutines avec les syntaxes async et await

La proposition qui a fait que les coroutines soient un concept propre en Python, et a ajouté la syntaxe de prise en charge de celles-ci.

Notes

1

L'exception est propagée à la pile d'appels à moins qu'il n'y ait une clause finally qui lève une autre exception, ce qui entraîne la perte de l'ancienne exception. Cette nouvelle exception entraîne la perte pure et simple de l'ancienne.

2

Dans le filtrage par motif, une séquence est définie comme suit :

Les classes suivantes de la bibliothèque standard sont des séquences :

Note

Les champs de recherche du type str, bytes et bytearray ne correspondent pas avec des filtres de séquence.

3

Dans le filtrage par motif, un tableau associatif est défini comme suit :

Les classes dict et types.MappingProxyType de la bibliothèque standard sont des tableaux associatifs.

4

Une chaîne littérale apparaissant comme première instruction dans le corps de la fonction est transformée en attribut __doc__ de la fonction et donc en docstring de la fonction.

5

Une chaîne littérale apparaissant comme première instruction dans le corps de la classe est transformée en élément __doc__ de l'espace de nommage et donc en docstring de la classe.