spwd — La base de données de mots de passe shadow


Ce module permet d'accéder à la base de données UNIX de mots de passe shadow. Elle est disponible sur différentes versions d'UNIX.

Vous devez disposer des droits suffisants pour accéder à la base de données de mots de passe shadow (cela signifie généralement que vous devez être root).

Les entrées de la base de données de mots de passe shadow sont renvoyées comme un objet semblable à un tuple, dont les attributs correspondent aux membres de la structure spwd (champ attribut ci-dessous, voir <shadow.h>) :

Index Attribut Signification
0 sp_namp Nom d’utilisateur
1 sp_pwdp Mot de passe haché
2 sp_lstchg Date du dernier changement
3 sp_min Nombre minimal de jours entre les modifications
4 sp_max Nombre maximal de jours entre les modifications
5 sp_warn Nombre de jours avant l'expiration du mot de passe pendant lequel l'utilisateur doit être prévenu
6 sp_inact Nombre de jours avant la désactivation du compte, suite à l'expiration du mot de passe
7 sp_expire Date à laquelle le compte expire, en nombre de jours depuis le 1er janvier 1970
8 sp_flag Réservé

Les champs sp_namp et sp_pwdp sont des chaines de caractères, tous les autres sont des entiers. KeyError est levée si l’entrée demandée est introuvable.

Les fonctions suivantes sont définies :

spwd.getspnam(name)

Renvoie l'entrée de base de données de mot de passe shadow pour le nom d'utilisateur donné.

Modifié dans la version 3.6: Lève une PermissionError au lieu d’une KeyError si l’utilisateur n’a pas les droits suffisants.

spwd.getspall()

Renvoie une liste de toutes les entrées de la base de données de mots de passe shadow, dans un ordre arbitraire.

Voir aussi

Module grp
Interface pour la base de données des groupes, similaire à celle-ci.
Module pwd
Interface pour la base de données (normale) des mots de passe, semblable à ceci.