23.1. cmd — Interpréteurs en ligne de commande.

Code source: Lib/cmd.py


La Cmd fournit une base simple permettant d’écrire des interpréteurs en ligne de commande. Ceux-ci sont souvent utiles pour piloter des tests, pour des outils administratifs, et pour des prototypes destinés à être intégrés à une interface plus sophistiquée.

class cmd.Cmd([completekey[, stdin[, stdout]]])

Une instance de Cmd ou d’une classe en héritant est un framework orienté ligne de commande. Il n’y a pas de bonne raison d’instancier Cmd directement. Elle est plutôt utile en tant que classe mère d’une classe-interprète que vous définirez afin d’hériter des méthodes de Cmd et d’encapsuler les opérations.

L’argument facultatif completekey est le nom readline d’une touche de complétion. Si completekey ne vaut pas None et que readline est disponible, la complétion de commandes est faite automatiquement.

Les arguments facultatifs stdin et stdout spécifient les objets-fichiers de lecture et d’écriture que l’instance de Cmd ou d’une classe fille utilisera comme entrée et sortie. Si ces arguments ne sont pas spécifiés, ils prendront comme valeur par défaut sys.stdin et sys.stdout.

Si vous souhaitez qu’un stdin donné soit utilisé, assurez-vous que l’attribut use_rawinput de l’instance vaille False, faute de quoi stdin sera ignoré.

Modifié dans la version 2.3: The stdin and stdout parameters were added.

23.1.1. Objets Cmd

Une instance de Cmd possède les méthodes suivantes:

Cmd.cmdloop([intro])

Affiche une invite de commande de manière répétée, accepte une entrée, soustrait un préfixe initial de l’entrée reçue et envoie aux méthodes d’opération la partie restante de l’entrée reçue.

L’argument facultatif est une bannière ou chaîne de caractères d’introduction à afficher avant la première invite de commande (il redéfinit l’attribut de classe intro).

Si le module readline est chargé, l’entrée héritera automatiquement d’une édition d’historique similaire à bash (Par exemple, Control-P reviendra à la dernière commande, Control-N avancera à la suivante, Control-F déplace le curseur vers la droite, Control-B déplace le curseur vers la gauche, etc…).

Une caractère de fin de fichier est transmis via la chaîne de caractères 'EOF'.

Une instance d’un interpréteur reconnaîtra un nom de commande foo si et seulement si celle-ci possède une méthode do_foo(). Les lignes commençant par le caractère '?' sont un cas particulier: elles sont envoyées à la méthode do_help(). Les lignes commençant par le caractère '!' sont également un cas particulier: elles sont envoyées à la méthode do_shell() (si une telle méthode est définie).

Cette méthode ne s’arrêtera que lorsque postcmd() renverra une valeur vraie. L’argument stop de postcmd() est la valeur de retour de la méthode do_*() correspondant à la commande.

Si la complétion est activée, la complétion de commandes sera faite automatiquement; et la complétion d’arguments sera faite en appelant complete_foo() avec les arguments text, line, begidx, et endidx. text est le préfixe que nous cherchons à faire coïncider: toutes les valeurs renvoyées doivent commencer par ce préfixe. line est la ligne d’entrée actuelle sans les espaces blancs de début. begidx et endidx sont les index de début et de fin du préfixe, ils pourraient être utilisés pour fournir différentes complétions en fonction de la position de l’argument.

Toutes les classes filles de Cmd héritent d’une méthode do_help() prédéfinie. Cette méthode appelera la méthode help_bar() lorsqu’elle est appelée avec un argument 'bar'. Si celle-ci n’est pas définie, elle affichera la docstring de do_bar(), (si elle a une docstring). Sans argument, do_help() listera tous les sujets d’aide (c’est à dire, toutes les commandes avec une méthode help_\*() correpondante ou commande ayant une docstring, elle lisera aussi les commandes non documentées.

Cmd.onecmd(str)

Interprète l’argument comme si il avait été entré en réponse à l’invite de commande. Cette méthode peut être surchargée, mais ne devrait normalement pas avoir besoin de l’être; voir les méthodes precmd() et postcmd() pour altérer l’exécution d’une commande. La valeur de retour est un flag indiquant si l’interprétation de commandes par l’interpréteur devrait arrêter. S’il existe une méthode do_*() pour la commande str, la valeur de retour de cette méthode est renvoyée. Dans le cas contraire, la valeur de retour de la méthode default() est renvoyée.

Cmd.emptyline()

Méthode appelée quand une ligne vide est entrée en réponse à l’invite de commande. Si cette méthode n’est pas surchargée, elle répète la dernière commande non-vide entrée.

Cmd.default(line)

Méthode appelée lorsque le préfixe de commande d’une ligne entrée n’est pas reconnu. Si cette méthode n’est pas surchargée, elle affiche un message d’erreur et s’arrête.

Cmd.completedefault(text, line, begidx, endidx)

Méthode appelée pour compléter une ligne entrée quand aucune méthode complete_*() spécifique à la commande n’est disponible. Par défaut, elle renvoie une liste vide.

Cmd.precmd(line)

Méthode de rappel exécutée juste avant que la ligne de commande line ne soit interprétée, mais après que l’invite de commande ait été généré et affiché. Cette méthode existe afin d’être surchargée par des classes filles de Cmd. La valeur de retour est utilisée comme la commande qui sera exécutée par la méthode onecmd(). L’implémentation de precmd() peut réécrire la commande ou simplement renvoyer line sans modification.

Cmd.postcmd(stop, line)

Méthode de rappel exécutée juste après qu’une commande ait été exécutée. Cette méthode existe afin d’être surchargée par des classes filles de Cmd. line est la ligne de commande ayant été exécutée et *stop est un flag indiquant si l’exécution sera terminée après un appel à postcmd(). stop sera la valeur de retour de onecmd(). La valeur de retour de cette méthode sera utilisée comme nouvelle valeur pour le flag interne correspondant à stop. Renvoyer False permettra à l’interprétation de continuer.

Cmd.preloop()

Méthode de rappel exécutée une fois lorsque cmdloop() est appelée. Cette méthode existe afin d’être surchargée par des classes filles de Cmd.

Cmd.postloop()

Méthode de rappel exécutée une fois lorsque cmdloop() va s’arrêter. Cette méthode existe afin d’être surchargée par des classes filles de Cmd.

Les instances de classes filles de Cmd possèdent des variables d’instance publiques:

Cmd.prompt

L’invite de commande affiché pour solliciter une entrée.

Cmd.identchars

La chaîne de caractères acceptée en tant que préfixe de commande.

Cmd.lastcmd

Le dernier préfixe de commande non-vide vu.

Cmd.cmdqueue

Une liste de lignes entrées en file. La liste cmdqueue est vérifiée dans cmdloop() lorsqu’une nouvelle entrée est nécessitée; si elle n’est pas vide, ses éléments seront traités dans l’ordre, comme si ils avaient entrés dans l’invite de commande.

Cmd.intro

Une chaîne de caractères à afficher en introduction ou banière. Peut être surchargée en passant un argument à la méthode cmdloop().

Cmd.doc_header

L’en-tête à afficher si la sortie de l’aide possède une section pour les commandes documentées.

Cmd.misc_header

L’en-tête à afficher si la sortie de l’aide possède une section pour divers sujets (c’est-à-dire qu’il existe des méthodes help_*() sans méthodes do_*() correspondantes).

Cmd.undoc_header

L’en-tête à afficher si la sortie de l’aide possède une section pour les commandes non documentées (c’est-à-dire qu’il existe des méthodes dop_*() sans méthodes help_*() correspondantes).

Cmd.ruler

Le caractère utilisé pour afficher des lignes de séparation sous les en-têtes de messages d’aide. Si il est vide, aucune ligne de séparation n’est affichée. Par défaut, ce caractère vaut '='.

Cmd.use_rawinput

A flag, defaulting to true. If true, cmdloop() uses raw_input() to display a prompt and read the next command; if false, sys.stdout.write() and sys.stdin.readline() are used. (This means that by importing readline, on systems that support it, the interpreter will automatically support Emacs-like line editing and command-history keystrokes.)